Louise L.

Langues : français et anglais

Anecdote préférée: 

Dans un de mes groupes, Kevin (9 ans) semblait ne pas vouloir participer. Il était là contre son gré et cela se voyait. J’ai décidé d’en faire mon assistant : il comptait les participants à chacun des mouvements du groupe. Nous l’avons applaudi à la fin et il a dit que c’était le plus beau jour de sa vie !

Expériences de voyage:

France, Angleterre, Irlande, Écosse, Autriche, République Tchèque, Italie, Russie (Moscou et St-Persbourg), Scandinavie, USA (New-York, Boston, Floride, San Francisco), etc…

Avant d’être guide : 

Gestionnaire dans la fonction publique, Directrice générale des Violons du Roy, enseignante (bénévole) auprès des femmes immigrantes, Présidente de l’Association des guides touristiques de Québec, différents Conseils d’administration.

Les raisons pour lesquelles je suis devenu guide : 

Mon amour de Québec. Pour moi c’est la plus belle ville du monde et je me suis toujours dit que dès que je prendrais ma retraite, je voulais la présenter à ceux et celles qui viennent nous visiter. Je me dis qu’une visite est réussie si mes clients me disent qu’ils veulent revenir nous voir.

Sur quel aspect de Québec je préfère insister durant mes visites:  

Ce qui compte le plus, c’est de mettre tous les aspects de Québec en relations les uns avec les autres, de rendre le tout «intelligent», de donner une valeur ajoutée à l’information que l’on donne. C’est cette valeur ajoutée que le client cherche, le tout assaisonné de belles anecdotes qui frappent l’imagination et qui humanisent notre propos. C’est le facteur humain qui est intéressant pour lui. Le client qui prend un tour pourrait en principe recevoir toutes ces informations par Internet : ce qu’il veut, ce n’est pas qu’on lui dise Québec, il veut qu’on la lui raconte !

Des lectures préférées à propos de l’histoire de Québec :  

Bury your dead de Louise Penny

Le rêve de Champlain de David Hacket Fisher

Le guide du promeneur de Jean-Marie Lebel

Et bien d’autres…